Une signaletique concrète plutôt que virtuelle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Même s’il est en plein essor, l’e-commerce n’est pas prêt de remplacer le désir de contact du consommateur avec l’enseigne. Autant donc soigner au mieux sa signaletique pour faire durer ce plaisir.

Toutes les récentes statistiques en témoignent, les supermarchés en ligne de toute grande enseigne restent peu plébiscités par les cyber-acheteurs. En effet, force est de constater qu’en France, le “rite” d’aller faire ses courses dans les grandes surfaces, de voir et de toucher les produits, a toujours la vie dure. Aussi, les outils de la signaletique (mobilier urbain, affichage publicitaire, panneau de signalisation, oriflamme…), sont-ils plus que jamais sollicités, tant par les enseignes en général que par les marques en particulier. La signaletique commerciale concrétise effectivement l’image d’une entreprise via de multiples supports (panneau d’affichage, drapeau publicitaire, balisage, banderole, totems lumineux, etc.). Elle permet également d’orienter le client, et de l’amener directement vers sa vitrine, le plus vite possible, pour minimiser au mieux la longueur des trajets et ainsi réduire leur pénibilité. Mais surtout, établie en dehors du magasin, ce type de support publicitaire permet de convaincre le chaland qu’il a l’opportunité d’avoir un réel contact avec le produit mis en avant. Car ce que le client potentiel préfère entre tout, c’est de pouvoir juger de visu, palper, toucher, comparer, voire même de goûter l’objet de sa tentation. Il devient alors un véritable acteur responsable plutôt qu’un simple observateur anonyme et virtuel.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »