Le commercial aspire à l’indépendance

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Bizarrerie française. Alors que le pays s’enorgueillit d’avoir une centaine d’écoles de commerce, dont certaines sont très bien placées dans les classements internationaux, le recrutement commercial peine à trouver de jeunes commerciaux motivés. Parallèlement et mouvement d’externalisation des entreprises oblige, c’est désormais vers l’agent commercial indépendant que les PME se tournent de plus en plus. Planche de salut pour le commercial à la recherche d’un nouvel emploi ou en fin de carrière, le statut agent commercial offre aujourd’hui de belles perspectives professionnelles.

En France, pour beaucoup de jeunes diplômés, le job de « commercial » salarié d’une entreprise n’est toujours pas glamour. Pas noble, pense-t-on, avec des conditions de travail proches de l’esclavage, comme celles du VRP multicartes ou de l’agent commercial indépendant, payés uniquement à la commission et obligés d’avancer jusqu’au prix de leur essence. Pourtant, en ces temps de chômage record, c’est un secteur prometteur, notamment pour les indépendants. En effet, à l’heure de l’externalisation des entreprises un grand nombre de PME étoffe leur force de vente, et incite leurs vendeurs, qu’ils soient salariés exclusifs ou VRP multicartes, à prendre le statut d’agent commercial indépendant. Un bon moyen de transférer sur le vendeur indépendant les charges sociales, les problèmes de paperasses et une partie des responsabilités. Mais le commercial indépendant présente également pour les entreprises des qualités beaucoup plus tangibles: c’est un vrai professionnel, qui connaît parfaitement les secteurs d’activité dans lesquels il opère. Il pourra utilement conseiller la société dont il vend les produits. Comme la plupart de ses mandants sont des PME, l’agent commercial sera alors un véritable partenaire, rôle impensable pour un VRP ou un vendeur salarié.

L’indépendance au prix de l’expérience et de la motivation

Aucun diplôme particulier n’est requis pour obtenir le statut d’agent commercial, mais un minimum d’expérience dans la vente est indispensable. Il est fortement recommandé de bien connaître les habitudes d’un secteur professionnel, ainsi qu’une zone géographique, avant de se lancer en vendeur indépendant. En principe, pour obtenir l’inscription au registre spécial des agents commerciaux une seule carte (c’est-à-dire un seul mandant) suffit. En réalité, pour survivre, un agent commercial doit représenter un minimum de trois sociétés. Un mandat est sans limitation de durée, mais peut être interrompu à tout moment, moyennant une indemnité. Il faut donc perpétuellement en dénicher de nouveaux pour maintenir un bon volume d’affaires. Et si l’agent commercial indépendant doit en permanence diversifier ses cartes, il doit aussi diversifier ses clients, de plus en plus infidèles par les temps qui courent.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »