La terre de diatomée : un très bon absorbant anti-pollution

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Adjuvant de filtration le plus répandu dans le monde, utilisée depuis des siècles comme insecticide naturel, la terre de diatomée s’avère être également un excellent absorbant industriel. Son efficacité redoutable en fait un produit incontournable proposé par tout spécialiste de la propreté industrielle soucieux du respect de l’environnement.

D’origine minérale, la terre de diatomée est un produit inerte et effectivement exempt de matières nocives connues. Grâce à sa surface spécifique supérieure à la moyenne, le grain de la terre de diatomée est composé d’un nombre très important de pores invisibles qui lui confère un haut pouvoir d’absorption surpassant la plupart des autres produits absorbants (sciure, argile, sépiolite…). Elle peut absorber tout type de liquide répandu, d’où l’intérêt que lui portent les professionnels du nettoyage industriel.

150 % de capacité d’absorption

Généralement conditionnée en sac ou en seau, la terre de diatomée est donc le produit bio idéal pour absorber quotidiennement de petits et moyens déversements. A titre d’exemple, face à une fuite d’huile, cette poudre d’origine minérale a la capacité d’absorber jusqu’à 150% de son poids. Qui plus est, la terre de diatomée ne forme pas de boue après absorption. Sa conformité à la norme AFNOR NF P 98-190 relative à tout produit absorbant routier fait également de ce produit naturel l’un des absorbants les plus couramment utilisés sur le réseau routier.
Ainsi, outre ses capacités d’absorption, l’utilisation de la terre de diatomée favorise le maintien d’un environnement stable, relatif à ses propriétés pro-écologiques.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »