Relooking : du virtuel au concret

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Envie de changer de look avant votre prochain entretien d’embauche ou tout simplement de vous refaire une beauté ? Vous pouvez toujours vous essayer au relooking virtuel, puis tournez vous vers un vrai professionnel du conseil en image qui vous aidera à révéler tout vos atouts.

Forts du succès de toute agence relooking Paris, Lille ou Strasbourg, de plus en plus de sites internet se lancent dans le relooking virtuel. Relooking coiffure ou maquillage visage sont désormais de nouvelles possibilités qu’offre effectivement internet. Vous téléchargez votre photo, vous choisissez parmi des modèles de coupes de cheveux proposées et le tour est joué. Vous voila affublé d’une coupe beatles ou en brosse. Et il en va de même pour le maquillage visage et l’accessoirisation. Mais si c’est là l’occasion de se faire une grossière idée des effets d’un changement de style, ce type de logiciels proposés en ligne n’est en rien comparable avec le professionnalisme d’un véritable coach en image de soi. Et ce d’autant plus que le relooking virtuel n’intègre aucunement de dimension psychologique, caractère essentiel du coaching relooking. Outre le fait de posséder une vraie expérience des différents styles, le spécialiste du conseil en image s’entretient énormément avec le client pour cerner sa personnalité et lui façonner un look en fonction. Car le relooking, c’est avant tout le moyen de capitaliser ses atouts et positiver ses défauts afin d’avoir une assurance de soi-même et renforcer son caractère. Mais attention, le coach beauté n’est pas non plus un psy, c’est un révélateur d’image.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »