Relooking : les hommes aussi

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un relooking, quelle femme n’en rêverait pas ? Toute une journée entre les mains de professionnels de la mode et de la beauté à se faire dorloter et conseiller : quel bonheur…  Mais qui a dit que prendre soin de soi n’était qu’une affaire de femme ? Le conseil en image concerne aussi les hommes qui en sont de plus en plus friands notamment dans une perspective professionnelle.

Le relooking Paris, Toulouse ou Lille a décidément le vent en poupe. De plus en plus démissions télé abordent le sujet. Pour améliorer l’image de soi, faire en sorte que son apparence corresponde vraiment à sa personnalité, le relooking est aujourd’hui une solution à laquelle de plus en plus de femmes, mais aussi d’hommes, adhèrent. Mais plus que pour leur vie quotidienne et “civile” c’est particulièrement dans le cadre professionnel qu’ils font appel au coaching relooking.

Un Relooking professionnel

Le conseil en image professionnel est effectivement une demande plus forte chez les hommes que chez les femmes. Rapidement confrontés, en cas d’évolution, au port du costume et de la cravate, les hommes se trouvent confrontés à l’adoption de tout un tas de nouveaux codes vestimentaires. Dés lors, le relooking homme se pose en solution.
L’agence de relooking Lyon, Paris ou Toulouse les aide ainsi à connaître ces nouveaux codes et à découvrir le monde fascinant du costume-cravate. De l’art de noeud de cravate  à l’analyse chromo-psychologique à partir de ses traits, son ossature, ses cheveux, sa texture de peau, sa démarche… le relookeur l’aidera à trouver le style qui correspond tant à sa personnalité qu’à  son environnement professionnel.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »