Implant mammaire après mastectomie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La chirurgie plastique Lyon, Toulon ou Marseille a fait beaucoup de progrès pour restaurer la silhouette après une mastectomie. Plusieurs méthodes existent, mais la reconstruction par pose d’implant mammaire reste la plus simple et la plus courante.

Toutes les femmes ayant subi une ablation du sein peuvent à priori bénéficier d’une reconstruction mammaire. En général, celle-ci peut être soit réalisée immédiatement après l’opération soit en différé, voire plusieurs années après. Quelle que soit la technique pratiquée par un chirurgien plastique Marseille, Lyon ou Montpellier, l’intervention est prise en charge à 100% par la Sécurité sociale au tarif conventionné.  La technique la plus pratiquée est celle de  l’implant mammaire. C’est non seulement la plus simple, mais aussi celle qui laisse le moins de séquelles. La pose d’un implant mammaire consiste à placer une prothèse en gel de silicone ou remplie de sérum physiologique, sous le muscle pectoral.

Information et suivi de rigueur

Bien entendu, la reconstruction mammaire n’augmente en rien le risque de récidives du cancer du sein mais elle ne modifie pas pour autant la surveillance à long terme du cancer du sein. Ainsi, dans le cas d’une reconstruction  par implant mammaire, il est conseillé que la surveillance mammographique ultérieure  se fasse dans un centre de radiologie spécialisé.
Outre la pose d’un implant mammaire, il existe d’autres méthodes pour reconstruire le sein. Mais dans tous les cas, être bien informé des techniques utilisées pour une reconstruction mammaire est essentiel pour aider à mieux la vivre et à mieux accepter le résultat final.

Nous espérons que ce communiqué vous aura permis de mieux connaitre notre entreprise et nos activités. Retrouvez nous également sur notre site web . Nous remercions MKT pour son référencement et la communication Internet qu’elle réalise chaque jour avec soin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »